Soins du Visage

Les différents types de peau

La semaine dernière, dans mon article  Rentrée : 4 conseils pour un quotidien apaisé, je vous encourageais vivement à instaurer chez vous des rituels « soins de beauté »  et notamment de faire des soins du visage.

J’en vois venir certaines « Des soins du visage ? Mais pour quoi faire ? Je ne sais pas m’y prendre de toutes façons ! ». Ohlà bijoux ! (comme dirait ma petite sœur) pas de panique !

 

Aujourd’hui on va d’abord s’intéresser aux différents types de peau, pour mieux comprendre l’utilité, que dis-je ? L’extrême nécessité des soins visage ! Car oui, chaque peau du visage relève d’un type de peau dominant qui peut évoluer au cours du temps, notamment en fonction de votre environnement et de votre hygiène de vie, mais pas que !.. À chaque type de peau ses produits et soins adaptés !

 

Je vais vous faire grâce de mes cours de bio de BTS esthétique, je vous entends d’ici « Ouf ! Merci Marie, on veut du concret pas des trucs relou ». Mais je souhaite quand même tenter d’expliquer tout cela de façon correcte (un minimum) et extrêmement simplifiée (pardon d’avance pour les puristes du sujet).

 

Notre peau est l’organe le plus vaste de notre corps. Elle se décompose en trois couches :

  1. Une couche superficielle : l’épiderme
  2. Une couche intermédiaire : le derme
  3. Une couche profonde : l’hypoderme

 

Mais pourquoi donc avons-nous de la peau ?

Premièrement, je suppose que ça aide pas mal à maintenir (gainer ?) le tout ensemble, vous voyez l’idée ?

Plus sérieusement, la peau nous sert de bouclier contre les agressions extérieures qui pourraient endommager notre très cher organisme, elle nous protège également de la déshydratation : 70% de l’eau contenue dans notre corps se trouve dans le derme, ce qui est énorme !

En esthétique, on travaille uniquement au niveau de la couche superficielle de la peau, l’épiderme.

 

Qu’en est-il donc de la peau de notre visage ?

(puisque c’est elle, après tout, qui nous intéresse aujourd’hui)

À la surface de notre visage, on retrouve des ostia,  : ce sont les orifices par lesquels s’écoulent le sébum et émergent le poil, les gens ont tendance à parler de « pores », mais c’est une erreur ! Les pores sont les orifices par lesquels sort la sueur, vous avez dit « glamour » ?

On peut également retrouver ce que l’on appelle des dépressions, il s’agit en réalité de ridules et sillons qui peuvent parfois creuser la peau et dessiner une carte tout droit sortie de Mappy.fr sur notre visage (oh joie, on adore !)

Étalé en fine couche sur la peau, on retrouve le film hydrolipidique. « Le film quoi ?! »

Le film hydrolipidique est un mélange de liquide aqueux (eau) et huileux (lipides = gras). La qualité et la composition de ce film joue un rôle important quant à la qualification de votre type de peau. En fait, c’est lui qui nous fait briller comme une boule à facette si la partie huileuse est trop importante, je suis sûre que vous voyez de quoi je parle. Il est en réalité très utile ! Il nous permet de lutter contre les mauvais germes, c’est un super bouclier ! Et il empêche l’eau contenue dans notre peau de s’évaporer (la phase huileuse fait barrière à l’eau quand celle-ci tente de s’enfuir en scred).

 

Pour définir un type de peau, on va donc s’intéresser à ces différents aspects présents en surface de la peau. On accorde donc de l’importance au visuel mais aussi au toucher et au ressenti (est-ce que ça tire, ça gratte, ça colle ?..)

 

Voici donc une rapide revue des types de peau les plus rencontrés :

 

La peau grasse

Je ne vous apprends rien, la peau grasse est celle qui vous fait briller (#saturdaynightfever) et ce, en raison d’une production trop importante de sébum. Les ostia sont donc dilatés car les glandes sébacées (celles qui produisent le sébum) ont une taille trop importante. Cette production intense de sébum a tendance à provoquer la création de comédons, qu’on appelle plus communément boutons noirs (on adore !). Cette taille trop importante des glandes sébacées a également pour effet de rendre la peau plus épaisse au toucher. Un point positif quand même ? Les peaux grasses sont relativement fermes et élastiques, et ça c’est plutôt sympa quand on vieillit !

 

La peau sèche 

La peau sèche manque à la fois d’eau et de lipides : le film hydrolipidique qui protège la peau ne contient pas assez de sébum. Résultat ? La barrière qui est sensée empêcher l’eau de s’échapper n’est pas assez efficace puisqu’elle ne contient pas assez d’« huile » : l’eau s’évapore et la peau s’assèche. Si on examine la peau de plus près (un miroir grossissant peut être utile) on s’aperçoit qu’il y a présence de petites peaux mortes desséchées. Les glandes sébacées ne produisant pas assez de sébum, les ostia sont presque fermés, on parle ainsi de grain de peau très serré. La peau est souvent fine, elle manque d’éclat et peut également présenter des rougeurs. Si vous touchez votre peau, celle-ci peut avoir tendance à être froide façon Edward Cullen, pourquoi ? Car la circulation sanguine est généralement mauvaise chez les peaux sèches.

 

La peau normale 

C’est la peau idéale ! Une peau de princesse ! Teint éclatant et lumineux, absence de rougeur, de brillance, de ridule ou encore de comédon. Le film hydrolipidique est équilibré : la peau est hydratée. Le grain de peau est serré… Au toucher ? Souple, ferme et pleine de fraîcheur.. bref, elle fait rêver !

 

La peau mixte

La peau mixte est un combo de deux types de peau. Généralement elle est grasse sur la zone T (front, nez, menton) et normale ou sèche sur le reste du visage. Il s’agit du type de peau le plus contraignant lorsqu’on réalise des soins du visage : il faut appliquer des produits différents en fonction de la zone du visage concernée : mais lorsqu’on applique des masques ça rend plutôt pas mal, vous verrez !

 

En plus de ces types de peau, la peau peut également présenter une de ces particularités qui relèvent plus d’un « état » que d’un « type de peau » à proprement parlé (quoiqu’il y a deux écoles à ce sujet…) :

 

Déshydratée 

Comme son nom l’indique, la peau déshydratée est une peau qui manque d’eau. Au toucher, elle est donc rugueuse, hyper agréable quoi ! Visuellement, on peut voir des stries de déshydratation : ce sont  un genre de ridules qui apparaissent au niveau des joues quand vous souriez. Oui, prenez toute suite ce miroir et regardez bien : « Cheeeeeeeeese ». Alors ?

 

Sensible 

La peau sensible a une barrière moins efficace contre les agressions extérieures. Conséquence ? Elle réagit beaucoup plus facilement : elle peut avoir tendance à rougir car les vaisseaux sanguins se dilatent plus facilement. Au toucher, elle est souvent chaude car très réactive : de quoi faire cuire un œuf ! La peau sensible peut être très inconfortable : attention à bien choisir vos produits pour ne pas l’agresser davantage… Souvent, votre peau sensible réagit en fonction de vos émotions… difficile de les cacher parfois !

 

Mature 

La aussi, c’est transparent : qui dit « peau mature » dit « peau plus âgée ». C’est une peau qui perd de son élasticité et qui se dessèche peu à peu : elle a besoin d’être nourrie et hydratée en profondeur !

 

Voilà donc, dans les grandes lignes, les principales caractéristiques des différents types de peau, ainsi que les états qui peuvent s’y ajouter.

 

Alors, avez-vous déjà réussi à identifier votre type de peau ? Si ce n’est pas le cas, je vous laisse examiner la peau de votre visage sous toutes ses coutures. Regardez-la au miroir grossissant, toucher-la, essayer d’évaluer votre ressenti.. Demandez à une copine de vous aider au besoin !

 

Quant à moi je reviens vers vous très prochainement pour vous proposer des soins visage faits maison, adaptés à votre type de peau et à vos problématiques. À la clef ? Détente, plaisir et douceur..

 

Prenez-soin de vous !

3 commentaires

  1. Zab a dit :

    Très instructif ce mémo!!
    On reconnaît le côté rigoureux et professionnel..c est très rassurant de savoir entre quelles mains on remet sa peau .!
    Question…pourquoi dit on une peau de vache??….quelle en est l explication..😉

    1. Marie a dit :

      Je m’en vais faire des recherches de ce pas ! 😉

  2. Anaïs a dit :

    Je me reconnais mais il faut dire qu’une experte m’a encore dit récemment que j’ai la peau sèche et que je ne fais rien pour y remédier … mais je me soigne ! Hâte de connaître les produits maison adaptés !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez