Portrait Maquillage

Portrait Maquillage #7 – Louise

Qui a dit qu’on ne pouvait pas être joueuse de rugby et ultra féminine ? 

Aujourd’hui je vous présente Louise. À 19 ans elle fait partie d’une équipe féminine de rugby et joue demi de mêlée (9).

Début septembre, elle a fait sa rentrée en seconde année de licence de STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportive) et elle porte un joli projet professionnel qu’il me tient à coeur de partager. 

Aujourd’hui, c’est un portrait maquillage par étapes. Sur la photo du haut, Louise est au naturel, sur la photo du bas, j’ai appliqué mon anti-cernes chouchou, le Born This Way de la marque Too Faced. Je m’excuse d’avance, la luminosité n’est pas la même au début et à la fin du maquillage, faute au soleil qui se couche bien plus tôt maintenant !

Portrait

Bon, on ne va pas se mentir, pour les gens qui me connaissent ne serait-ce un peu en vrai, il vous suffira de regarder rapidement une photo de Louise pour comprendre qu’elle n’est pas une inconnue.. mais plutôt ma plus jeune soeur. 

Benjamine d’une fratrie de quatre enfants, je peux vous dire qu’elle ne se laisse pas faire et qu’elle en a du caractère ! 

Ici j’ai appliqué le nouveau fond de teint de la marque Make Up Forever, le Reboot. Idéal pour une couvrance en légèreté.
Un peu de blush et de poudre bronzante pour réchauffer le teint et donner un peu de pep’s !

Louise est connue pour sa bonne humeur et son rire.. sonore & communicatif ! Elle aime rigoler et a un sens de l’humour très poussé. À l’âge de 10 ans, elle est tombée, non pas dans la marmite mais dans le monde du rugby grâce à Michtouille (reconnaîtra qui pourra !) Je ne vous cache pas que ce n’était pas sans crainte à l’époque pour mes parents, mais la passion ayant pris les devants, ils n’avaient pas franchement leur mot à dire. 

J’ai réalisé un maquillage des yeux dans des tons chauds, à l’aide de la palette Sicilian Notes de la marque Kiko.

 

Louise est une personne aux valeurs humaines indiscutables. Nous avons été élevés (tous les quatre) par une mère sage femme et un père infirmier/pompier exerçant tous les deux en libéral dans une petite ville. On a donc régulièrement eu l’habitude, tout petits, de répondre au téléphone de la maison (le jour comme la nuit..) car Madame Machin  était tombée de son lit, Monsieur Trucmuche avait fait un malaise, le petit Paul avait des coliques.. Bref ! Mes parents n’ont jamais su dire « non », si bien que le sens du service, le souci de l’autre et le dévouement de façon générale font, sans prétention aucune, partie de notre ADN. 

À son tour Louise se tourne vers une carrière professionnelle liée à l’humain. Son projet ? 

Devenir professeur APA (Activités Physiques et Adaptées). Qu’est ce que c’est ? C’est un professionnel qui a pour mission de réadapter les activités physiques des personnes en fonction de leurs problématiques, temporaires ou non (handicap, accident, maladie, vieillissement…). Il travaille soit en libéral, soit au sein de structures comme des ITEP, IME, associations, EHPAD, centres spécialités etc.

Louise n’a pas encore choisi son domaine de prédilection mais elle est très sensible à trois publics en particuliers : les femmes enceintes, les enfants porteurs de handicaps sensoriels et les sportifs de haut niveau qui arrêtent leur carrière (quelles activités physique leur proposer pour retrouver une pratique « normal » et non plus « extrême » du sport ?)

Cette année, elle est donc en seconde année de licence et a d’ores et déjà choisi cette spécialité APA (en STAPS, la première année dispense des enseignements communs puis ensuite les étudiants commencent à affiner leur projet pro en licence 2). Elle est actuellement à la recherche d’un stage dans une structure susceptible d’accueillir des professeurs APA, n’hésitez pas à me faire signe si vous avez des connaissances/plans dans ce domaine.

J’ai appliqué un fard violet dans les coins externes pour donner de l’intensité au regard.

 

L’humain est important pour Louise mais les animaux prennent une place très importante : elle a toujours besoin d’un animal dans sa vie, leur présence a l’effet d’un antidépresseur puissance 1000. Depuis toute petite, elle communique avec eux. Nous avons eu quelques animaux turbulents à la maison (ils avaient été abandonnés pour la plupart) et dès l’âge de trois ans, Louise les faisait se tenir à la baguette tandis que mon père s’égosillait pour les faire arrêter d’aboyer ou de sauter sur les murs (je pense à un chat en particulier là..).

Et bien sûr, j’ai flouté, flouté, flouté !

Louise a également un don pour remasteriser, tout à fait involontairement, les expressions françaises mais aussi des noms communs. . Ainsi chez nous, on ne distingue plus les expressions/mots d’origine et celles/ceux de Louise.

Ainsi :

« On se fend la poire » devient « On se marre la poire »

« On n’est pas sorti de l’auberge » devient « On a pas fini l’auberge »

« Les churros » qu’on aimait manger en vacances étaient des « Chirac », oui, oui.

« La Castafiore » de Tintin » était en réalité « La Castafiole »

Bref, on avait de quoi rire.

Elle adore les jeux de société et tient à dire que l’injustice de son enfance est que nous n’avons apparemment jamais voulu jouer avec elle, petite.

Elle a également un autre talent : celui de la décoration. Nous avons en effet compté cette année qu’à nous quatre réunis, nous en étions à 16 déménagements : ayant été la plus petite, elle s’est coltiné les déménagements de tout le monde et a développé un goût prononcé pour la décoration et l’aménagement. Mais en fait ce n’est pas si récent : toute petite elle adorait jouer aux Sims juste pour jouer l’architecte d’intérieur. Elle a beaucoup de goût et sait mettre en valeur les choses : le résultats est toujours très cocooning !

Il faut dire qu’elle aime beaucoup nous aider et le fait sans compter, c’est une assistante en or pour tout,  alors à nous maintenant de l’aider en retour !

Le rendu au niveau du regard, avant l’application du mascara.

 

Partage 

Louise a clairement un faible pour les récits autobiographiques de personnes touchées de près ou de loin par une situation de handicap. Elle fait donc le choix aujourd’hui de partager un livre et un film dans cette thématique qui lui tient à coeur.

Le cri de la Mouette, d’Emmanuelle Laborit.

« C’est un livre autobiographique qui m’a touchée et qui m’a ouvert les yeux. Ça parle de surdité, ça décrit la vie d’une personne sourde dans les années 80-90. Rien n’est adapté et finalement en le lisant je me rends compte qu’aujourd’hui il n’y a toujours pas grand choses d’adapté. Son récit est très émouvant et très touchant. C’est un très beau livre. Emmanuelle Laborit est écrivaine mais aussi actrice, elle a même reçu un Molière en 1993 pour son interprétation dans « Les enfants du silence ». C’est une personne inspirante.  »

 

Patient, le film de Grand Corps Malade

 

« C’est clairement ce film qui m’a donné la vocation de ma future carrière professionnelle. C’est le récit d’un jeune homme et de sa vie dans un centre de rééducation après un grave accident. J’ai été touchée de voir qu’en fait les professionnels de santé ne le plaçaient pas en victime mais faisaient tout pour qu’il s’en sorte grâce aux rires, aux activités et aux différents accompagnements. C’est un film très réaliste qui m’a bouleversée. »

 

Routine Beauté

Si vous avez déjà lu ma page Qui suis-je, vous n’êtes pas sans savoir que Louise a été mon modèle de la première heure, à ses risques et périls, en effet.. Néanmoins il faut croire que je ne l’ai pas tout à fait traumatisée puisque en terme de make up & de coquetterie, nous sommes semblables. À la différence qu’elle n’a pas fait d’études en rapport avec la beauté et qu’elle se maquille pour autant à la perfection. 

J’ai appliqué ici un premier mascara, le waterproof de la marque Avril. Par dessus, pour encore plus de volume, j’ai ajouté le mascara Top Coat Volume de chez Kiko : un mascara qui s’applique toujours par dessus un premier un mascara.

C’est donc tout naturellement que Louise se maquille tous les jours même si elle est tout à fait capable d’afficher son vrai visage, notamment lorsqu’elle fait du sport, c’est à dire quasiment tous les jours. 

Son visage est parsemé de jolies tâches de rousseur qu’elle évite de camoufler derrière une CC crème trop opaque. Son maquillage de tous les jours consiste à camoufler rougeurs et boutons, à appliquer du mascara et à travailler ses sourcils. Dans les bons jours elle ajoute un peu d’high lighter. Sur la bouche : un baume à l’aloe vera et basta !

J’ai appliqué pour finir un joli gloss rosé et le tour est joué !

Pour les weekend ou soirées, nous sommes sur quelque chose de beaucoup plus sophistiqué : fond de teint, bronzer, ombre à paupières et rouges lèvre plus flash : mais attention Louise respecte les ordres de Cristina, c’est soit les yeux, soit la bouche mais jamais les deux en même temps !

Si elle devait conseiller un produit de maquillage, ce serait la palette pour les yeux Peach de la marque Too Faced : les fards sont pigmentés, faciles à appliquer et il n’y a pas de chute à l’application, en plus son odeur est divine !

Pour entretenir sa peau, elle la démaquille tous les jours (même quand elle rentre tard de soirée) avec une eau micellaire Bioderma. Après, elle utilise de l’eau de bleuet en pschitt-pschitt (comme elle aime le dire) et elle finit avec une crème hydratante bio-neutre pour bébé : Love & Green Crème hydratante visage et corps. 

 

 

Pour finir…

Je remercie Louise, ou plutôt Moon, comme on l’appelle en réalité, pour avoir fait ce 7ème portrait maquillage qui était en fait le 1657ème pour elle ! Je la remercie surtout pour sa bonne humeur, sa patience, son amour, sa gentillesse. J’aime ses projets, son investissement dans ses passions, sa façon d’être présente pour les gens qu’elle aime et son caractère qui la rend si forte. Merci ma Moon !

4 commentaires

  1. Anaïs a dit :

    La ressemblance est plus que frappante dans bien des sens .. 🙂 Très jolie jeune femme cette Louise et toujours aussi bien présentée ! 😉

    1. Marie a dit :

      Merci Anaïs !!♥️

  2. Nathalie Vidal a dit :

    J adore te lire, ces mini biographies sont tellement émouvantes et passionnées.
    J ai adoré aussi voir l évolution en image du maquillage réalisé 👌
    Qu’elle ressemblance en effet et du coup aussi avec Jeanne !!!!!
    Comment on peut savoir, lorsque tu publies un nouveau portrait sur le bloc ?
    Ps: moi je connais Michtouille !😋
    Tu ne le reconnaîtrais pas !

  3. Math a dit :

    Je n’avais pas encore pris le temps de lire ce portrait mais il lui ressemble tellement ! Elles déchirent grave mes petites sœurs, j’ai tellement de chance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez