Portrait Maquillage

Portrait Maquillage #9 – Christel

Je vous retrouve aujourd’hui pour un nouveau Portrait Maquillage (enfin !)

Pour la première fois il s’agit d’une femme qui n’est pas française (je compte bien avoir la chance de mettre en valeur des femmes venant du Monde entier).

Je vous l’annonce tout de suite, elle est loin d’être une inconnue pour moi, en réalité elle fait partie de mes principales figures féminines depuis ma naissance. Oui, oui, depuis mon premier souffle !

C’est une femme extraordinaire, un modèle pour moi, qui a participé à chaque étape de ma vie. Et c’est non sans émotion que je rédige ces lignes. Elle s’appelle Christel et elle vient de Belgique, une fois ! 

 

Portrait 

Christel est l’aînée de sa fratrie 100% féminine mais elle est aussi l’aînée de nos cousines, car oui en fait, Christel est ma cousine, nos mamans sont soeurs. En réalité nous sommes vingt-huit cousins germains et elle est la première fille de notre tribu. Résultat ? Depuis son plus jeune âge elle s’occupe absolument de tout le monde ce qui, je pense, est la raison de son surnom, car 8 fois sur 10 on l’appelle « Nounou » et non « Christel ».  

Quand je dis qu’elle s’occupe de tout le monde, je ne veux pas dire qu’elle nous surveillait simplement en train de jouer quand on était petits, comme une baby-sitter aurait pu le faire. Par s’occuper de nous j’entends les choses suivantes : 

  • Elle nous organisait des jeux de piste en pleine nature (avec des balises, des énigmes et tout !) qui duraient tout un après-midi
  • Elle nous fabriquait des costumes à l’aide de la machine à coudre : je pense notamment à Jasmine & Batman 
  • Elle nous apprenait à faire des trucs trop compliqués avec des perles
  • Elle nous faisait faire de la cuisine (c’est une excellente pâtissière !)
  • Elle nous organisait des soirées façon bal de princesses avec déguisements, salon décoré et repas de circonstance 
  • Elle nous créait des chansons à l’aide de sa guitare 
  • Elle nous racontait des histoires telle une conteuse possédée par ses récits
  • Elle jouait dans les films qu’on faisait avec sa soeur, Emily : car oui, en plus d’être une grande famille nous étions une industrie du cinéma à nous seuls (je ne vous raconte pas les pépites !)
  • Elle nous maquillait pour les soirées déguisées
  • Elle nous faisait (et nous fait toujours!) découvrir des jeux de société : je peux vous dire que jouer un loup garou avec elle, c’est comme passer dans une autre dimension tellement elle est dans son rôle de maître du jeu 
  • Elle nous a fait faire des shooting photos, avec tenue de folie, make-up, coiffure façon Britney et drap blanc pour faire office de fond. 
  • Bref, la liste et longue et vous ne pouvez imaginez tous les magnifiques souvenirs que j’ai grâce à elle !

Elle avait vraiment un rôle très particulier durant mon enfance et une place très importante dans mon coeur. Petite, j’avais peur de tout, tout le temps et j’en étais insupportable. La nuit j’avais des angoisses terribles alors je me levais et j’allais la réveiller. Dans ses bras j’étais rassurée comme dans ceux de ma maman. Bon, je ne vous le cache pas que si elle était très patiente, parfois j’abusais un peu. Une nuit il y avait de l’orage, ma pire angoisse (après les extraterrestres) ! Du coup, toutes les deux minutes je l’appelais « Nounou ! J’ai peur ! » elle me disait de ne pas m’inquiéter, elle me tenait la main mais rien n’y faisait.. jusqu’à ce qu’elle s’agace un peu « Bon Marie, maintenant tu dors, si t’entends du tonnerre tu n’as qu’à te dire que c’est une Barbie qui fait toc toc à la fenêtre ok ? » Ah.. elle savait me parler ! 

Bon, là je vous parle de la jeune fille qu’elle était mais je tiens à vous parler de la jeune femme. 

Vous l’avez compris, il n’y a pas grand chose qu’elle ne sait pas faire mais elle a encore d’autres qualités ! C’est une femme extrêmement cultivée et curieuse, les conversations avec elle sont toujours riches d’enseignements. Elle est calée en littérature, en films et en séries, en tout ce que vous voulez (elle vous dira que j’exagère, elle est beaucoup trop modeste) ! Autant vous dire qu’il y a de quoi échanger ! 

Christel est d’abord diplômée en criminologie, elle s’est ensuite spécialisée dans la communication avec notamment un mémoire sur les relations presse-police. À la fin de ses études, c’est à Bruxelles même qu’elle est devenue journaliste radio, d’abord en charge du journal elle a ensuite évolué au sein de l’entreprise. J’aimais trop l’écouter, elle le faisait à la perfection ! Après la radio, elle est retournée du coté criminologie et aujourd’hui elle évolue au ministère, du côté de l’environnement. Sacré parcours ! Durant son temps libre elle était aussi guide à une époque, passionnée d’Histoire et de légendes elle aime conter des récits aux gens !

C’est avec elle que j’ai voyagé pour la toute première fois de ma vie, son papa (mon parrain) et sa maman m’avait offert un voyage à Londres pour Noël, à l’époque où je voulais devenir prof d’anglais. J’avais 14 ans et c’est avec elle que j’y suis allée. Elle gérait tout, j’étais impressionnée par son aisance orale, je voulais être comme elle ! On a passé un super séjour là-bas et elle m’avait concocté un super programme ! Bon, ok, on s’était pointées à l’hôtel avec un mois de retard (on a débarqué en mars alors qu’en fait notre réservation était en février, oups!), mais elle avait super bien négocié !

Il y a trois mois, Christel est devenue maman d’une petite poulette d’amour ! (Je tiens à dire au passage que si ma mère a voulu être sage-femme, c’est suite à la naissance de Christel…)

Avec son conjoint, ils m’ont donnée la chance d’être la marraine française de leur petite fille. Imaginez un peu mon émotion ! Je souhaite pouvoir lui donner tout l’amour et le bonheur que sa maman m’a transmis. Mais bon, vous avez vu un peu comme la barre est haute ? 

Partage 

Je vais laisser la parole à Christel pour le partage, j’étais prête à parier qu’il s’agirait d’un livre ou d’une série.. Alors.. livre ou série ? 

« Niveau séries, nous nous entendons avec mon amoureux pour apprécier les scénarios d’anticipation. Mais je suis très critique et je n’apprécie vraiment que ceux qui ont du sens et de la mesure… Black Mirror avait déjà poussé les travers de notre société actuelle avec un style tout britannique (pour ses premières saisons), mais nous avons récemment regardé la mini série Years and Years avec encore plus d’intérêt. C’est maintenant, c’est demain, c’est flippant, et j’espère que ca n’arrivera jamais. Pour moi, pour nous, pour Prunille (sa fille), pour tout le monde. Rien de surnaturel, pas d’épidémie zombie, non non… Rien que nos portables, nos filtres, nos haines et nos peurs à la dérive…
Et dans la même veine, je profite de ton blog français pour attirer l’attention sur un écrivain belge, Thomas Gunzig. Il n’a pas son pareil pour croquer les absurdités de notre société et en tirer des récits d’un cynisme jubilatoire. Il y a eu Mort d’un parfait bilingue (sur la télé spectacle), Manuel de Survie à l’usage des incapables (et si tout, sur la terre, y compris le génome humain, appartenait à des marques ?), et tout récemment Feel Good, où une mère célibataire, à force d’être ric-rac (il décrit très bien cette préoccupation permanente, jamais complètement à la rue, jamais affamée, mais toujours dans un souci constant de la fin du mois), décide de kidnapper un nourrisson devant une crèche des beaux quartiers pour demander une rançon. Sauf que personne ne semble s’être aperçu de la disparition de ce bébé, il n’appartient semble-t-il à personne. Et la voilà avec une bouche de plus à nourrir… La suite, je n’ai pas encore eu l’occasion de la lire ! Prunille est passée par là, mais le pitch, c’est qu’elle va s’associer avec un écrivain sans succès pour pondre LE livre à succès, inspiré de tous les romans de développement personnel qui pullulent sur le marché, et quelque part prouver à quel point c’est une vaste supercherie…
Alors, soyons clairs, on a toutes lu ce genre de bouquins, et on s’est appuyée sur certains pour rebondir (Merci Christophe André !), mais avec son regard moqueur, Gunzig nous rappelle de garder la tête froide et de toujours conserver un regard critique sur les phénomènes de masse…

 

Un autre partage ? Jamais deux sans trois ?

Christel a une copine qui a lancé sa propre marque de boucles d’oreilles, et elle a même joué les mannequins pour mettre en valeurs ses jolies créations, je suis sûre que parmi celles qui me lisent, nombreuses y trouveront leur bonheur. Je vous invite à découvrir les modèles, tous plus chouettes les uns que les autres juste ici.

Eh ! Ce serait pas bientôt Noël en plus ?

 

Routine Beauté 

 

Quand il s’agit de parler de ses rituels de soins, voici la réponse de Christel, qui a deux trois produits à vous conseiller si vous vous retrouvez dans ses problématiques de peau :

« J’ai l’infini plaisir de vivre dans un endroit où l’eau est extrêmement calcaire, avec à la clé une peau sèche quasi en permanence… J’épuisais mon portefeuille (et mes armoires) en gels douches surgras, crèmes hydratantes, relipidantes, etc… tous promettant monts et merveilles… sans beaucoup de résultats. Il faut dire que j’avais aussi beaucoup de mal à m’astreindre à un tartinage en règle tous les soirs, et à devoir attendre de ne plus coller pour enfiler mes vêtements. Et puis avec la veine zéro déchet, à laquelle j’essaie d’apporter ma maigre contribution, j’ai un jour acheté un pain de savon d’Alep… Un vrai, riche en laurier (c’est important). J’ai pu jeter (définitivement) tous les flacons qui trainaient sur le bord de la baignoire ! Et je me contente d’un pot de Nivea soft les jours où j’ai vraiment envie de me sentir détendue de la peau. Seuls ceux qui ont une peau sèche savent de quoi je parle…  »

Et pour le visage, ça se passe comment ?

« Ayant des lèvres naturellement peu colorées et à tendance sèche, je suis accro aux baumes à lèvres. Le seul qui ne me déclenche aucun chatouillis, rougeurs ou plaques à la longue, c’est le Weleda !

J’ai également longtemps été à la recherche du démaquillant qui ne ferait pas chauffer ma peau réactive, j’ai découvert les produits Cattier ; la gelée micellaire est parfaire pour l’été, et le lait pour l’hiver. Par contre je dois faire attention avec leurs crèmes visage, qui contiennent souvent de l’extrait de rose. Je ne sais pas si c’est une allergie connue, mais j’ai cru remarquer que tout ce qui était à la rose me chauffait grave la peau. Donc, même dans les produits d’origine naturelle, il faut faire attention… Ceci dit, c’est tout naturellement que je me suis tournée vers la gamme bébé de Cattier pour Prunille, avec leur liniment, leur gel lavant sans savon et leur crème hydratante pour nourrisson, qui est devenue la marque olfactive de ma boulette d’amour… » (Les mamans, vous savez désormais ce qu’il faut tester maintenant !)

Pour ce qui est du maquillage, Christel se maquillage un peu tous les jours et elle maîtrise plutôt le sujet !  C’est elle aussi qui a essayé de me faire passer en douceur (car ma mère avait jeté l’éponge), durant mon époque Avril Lavigne, que le crayon noir dans la muqueuse de l’oeil n’était pas forcément ce que l’on faisait de mieux en terme de goût et d’élégance. Elle me suggérait du marron, un peu plus doux, et à appliquer autrement.. Bref, on est bête quand on est ado !

Christel maquille toujours son teint en légèreté et ses magnifiques yeux bleus à l’aide de fards chauds, maronnés et souvent irisés. 

Pour ce portrait nous avons réalisé un make-up à l’aide d’une de ses nouvelles palettes aux couleurs un peu plus intenses  : la palette yeux 4 en 1 – 03 Sunset de la nouvelle collection Bourjois Paris, à shopper juste ici !

Les teintes sont idéales pour mettre en valeur des yeux bleus. Pour savoir quelles couleurs mettent en valeur des yeux, il suffit de se référer au cercle chromatique des couleurs et de chercher les couleurs complémentaires. Ainsi pour des yeux bleus, la couleur complémentaire est le orange : on pourra donc utiliser des couleurs orangées, cuivrées, chaudes de façon générale, pour un regard sublimé ! 

Il y avait longtemps que je n’avais pas utilisé des fards de cette marque, et je suis agréablement surprise car je trouve qu’ils se travaillent assez bien et que la pigmentation est intéressante. 

J’aime le résultat final et une fois de plus je trouve que Christel est sublime ! 

 

 

Pour finir…

Je remercie Nounou, oups ! Christel ! Pour m’avoir accordé de son temps alors qu’un petit bébé l’attendait sagement dans la pièce d’à coté. Je la remercie pour tout ce qu’elle m’a appris, tout ce qu’elle a partagé avec moi, tout ce qu’elle a fait pour moi. Elle nous a fait jouer, rêver, danser, grandir et pour cela on lui dit tous merci du fond du coeur. 

J’aime son ouverture d’esprit, sa générosité, son grand coeur, sa vivacité et sa beauté…

8 commentaires

  1. Jihane a dit :

    <3 <3 <3

    1. Marie a dit :

      ♥️♥️♥️

  2. Zab a dit :

    La barre est effectivement haute….mais quel portrait fidèle….je suis comme Laura…. très émue devant cette belle personne…

  3. Zab a dit :

    Et bravo à Marie pour savoir si bien utiliser les pinceaux…en tout genre!!😁

  4. Béatrice a dit :

    Portrait très fidèle lu et apprécié avec émotion et nostalgie…

    1. Anaïs a dit :

      Je n’ai pas le plaisir de connaître Christel mais j’en ai déjà entendu parler me semble t-il … en tous cas, le maquillage est largement à la hauteur de la personne ! Les photos sont splendides ! Quel talent Marie… ils m’avaient manqués ces portraits .. !

      1. Marie a dit :

        Merci Anaïs !!!! ça me fait hyper plaisir ce que tu écris là, vraiment ! Photos toujours grâce à toi 😉

  5. Math a dit :

    Oui c’est exactement ça.. bravo Marie pour la description si juste et merci Nounou, on te kiffe trop grave! 😉😘❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez